LA BASE DE DONNEES POUR APPRENDRE LES LANGUES
LA BASE DE DONNEES POUR APPRENDRE LES LANGUES
 
 
RECHERCHER FACEBOOK
 
30840
résultats
affiner votre recherche pour
un résultat plus pertinent
 
 
 

ENSEIGNANT-E EN LANGUES

HAUT

Description du metier


Le métier de professeur de langues (langues modernes, langues anciennes mais aussi français comme langue étrangère) allie la connaissance des langues aux compétences pédagogiques : envie de transmettre son savoir, donner goût aux langues pour pouvoir les pratiquer et communiquer avec les autres dans le contexte actuel de la mondialisation, susciter des vocations, inculquer une certaine ouverture d’esprit, éveiller la curiosité pour les cultures étrangères…

L’enseignant est amené à exercer en priorité son métier dans une institution scolaire (primaire, secondaire, supérieure, de promotion sociale, en journée ou en soirée), même si, par ailleurs, un enseignant peut donner des cours privés et éventuellement réorienter sa carrière vers d’autres secteurs d’activité comme le secrétariat par exemple.

HAUT

Les competences requises


Hormis les compétences linguistiques proprement dites, l’enseignant doit avoir des compétences didactiques (favoriser l’apprentissage), psychopédagogiques (encourager l’esprit de découverte et susciter l’envie d’apprendre) et relationnelles (s’adapter à l’hétérogénéité d’une classe, répondre aux besoins divers et changeants des élèves…).

Savoir-être
  • enthousiasme et dynamisme
  • clarté d’expression

  • rigueur (correction des devoirs, préparation des leçons, respect du programme, etc.)

  • disponibilité
  • autorité et fermeté quand il le faut
  • faculté d’adaptation selon le public
Savoir-faire
  • maîtriser la langue française orale et écrite
  • maîtriser les langues à enseigner
  • disposer de facilités de communication (avec les élèves, mais aussi avec la direction, les collègues, les parents…)
  • faire preuve de créativité afin de favoriser l’apprentissage
  • être en mesure de susciter et de soutenir la curiosité intellectuelle
  • pouvoir entendre les questions venant notamment des jeunes, et pouvoir se remettre en question
  • adhérer au projet pédagogique de l’école
 

Ces capacités sont incontournables pour assumer un tel métier. Car il ne suffit pas d’aimer les langues et de les parler pour se sentir à sa place en tant qu’enseignant. Il faut aussi avoir le désir de les communiquer et être capable de les transmettre à un public spécifique !

HAUT

Les perspectives professionnelles


Selon sa formation ou son titre pédagogique, on retrouve des professeurs de langues dans l’enseignement maternel (certains enseignants organisent des sensibilisations aux langues sous forme de jeux, chants…), primaire (à Bruxelles, les cours de langues débutent dès la 3e primaire tandis qu’en Wallonie, cet apprentissage obligatoire n’est effectif qu’à partir de la 5e primaire), secondaire, supérieur (universités et hautes écoles) et/ou en promotion sociale. De plus en plus d’écoles primaires et secondaires proposent des classes d’immersion où certains cours généraux sont donnés dans une autre langue que le français.

Les enseignants en langues travaillent également dans des écoles privées et d’autres organismes (Forem ; Bruxelles Formation…) en tant que professeur particulier ou formateur mais aussi dans les banques, les entreprises nationales et internationale parce qu’ils maîtrisent plusieurs langues et ont le contact facile.

Le professeur de français langue étrangère peut donner cours dans les écoles du fondamental, en secondaire (classes d'élèves primo-arrivants), en promotion sociale, dans des asbl (organismes d’insertion socioprofessionnelle, écoles d’alphabétisation), dans des écoles privées ou postuler dans une école de langues française à l’étranger.

HAUT

La formation


Les études qui mènent à la profession d’enseignant sont différentes selon le public visé (tranches d’âge : 6-12 ans ; 12-15 ans ; 15-18 ans ; + de 18 ans ; adultes).

  • Agrégation de l’Enseignement Secondaire Inférieur (AESI)

Bachelier professionnalisant (3 ans). Pour enseigner aux 12-15 ans.

Ces études permettent de devenir professeur de langues dans les trois premières années de l’enseignement secondaire et dans les trois dernières années pour les sections techniques et professionnelles, ainsi que professeur de langues dans l’enseignement primaire (suite au décret mission de 1997, seuls sont habilités à enseigner une langue étrangère dans l’enseignement primaire : les régents en langues ou l’enseignant primaire qui est titulaire du certificat de connaissance approfondie de la langue néerlandaise, allemande ou anglaise : examens linguistiques organisés par le Jury de la Fédération Wallonie-Bruxelles : www.jurys.cfwb.be).

Les études, appelées communément régendat, sont organisées par les hautes écoles et comportent trois années d’études (bachelier professionnalisant). L’étudiant choisit deux langues parmi l’anglais, le néerlandais et l’allemand. En plus de ces options «langues germaniques», il est également possible de suivre une filière "français et français langue étrangère" (pour un public non-francophone).

Le programme des études peut varier d’un établissement à l’autre. Toutefois, la formation se compose le plus souvent comme suit :

  • formation commune (formation générale, formation pédagogique, formation didactique...) + stages
  • formation spécialisée selon la ou les branches choisies (approfondissement des langues)
  • stages linguistiques et culturels
  • Agrégation de l’enseignement secondaire supérieur (AESS)

Bachelier de transition (3 ans) + Master (2 ans). Pour enseigner aux 15-18 ans.

Pour enseigner les langues dans l’enseignement secondaire supérieur, il faudra suivre des études universitaires d’une durée de 5 ans (3 années de bachelier de transition + 2 années de master) en langues et littératures. Depuis la réforme de Bologne en 2004, l’agrégation est intégrée au cursus universitaire en choisissant la finalité didactique dans le master. Toutefois, les personnes n’ayant pas pris cette filière pourraient faire cette spécialisation par la suite.

  • Professeur de langues anciennes

Pour enseigner le grec et le latin dans l’enseignement secondaire, il est nécessaire d'avoir obtenu un master universitaire en langues et littératures anciennes, orientation classiques ou orientales ou un master en langues et littératures modernes et anciennes.

  • Professeur de langues en enseignement supérieur

Pour enseigner les langues dans l'enseignement supérieur (hautes écoles), le Certificat d’Aptitude Pédagogique Approprié à l’Enseignement Supérieur (CAPAES) est obligatoire. La formation permettant de l'obtenir est organisée dans l'enseignement de promotion sociale, certaines universités et hautes écoles.

  • Professeur de langues à l’université

Pour enseigner dans une université, il est nécessaire de posséder un master universitaire, complété d'un doctorat.

  • Enseigner le français langue étrangère

Pour pouvoir enseigner le français à des personnes non francophones, plusieurs formations sont possibles. L’Agrégation de l’Enseignement Secondaire Inférieur en français-français langue étrangère (AESI) est organisé en 3 ans en haute école), le master en langues et littératures françaises et romanes orientation langue étrangère est organisé en 5 ans à l’université. Il existe également des certificats en FLE (Français Langue Etrangère), utiles lorsque l’on postule à l’étranger.

  • Formateur-formatrice en alphabétisation

Qu’il soit destiné à un public de jeunes ou d’adultes, de belges ou d’étrangers, le métier de formateur en alphabétisation allie la fonction pédagogique et la fonction d’animation. La dimension sociale occupe ici une place importante. Non seulement les compétences liées à l’enseignement seront adaptées en fonction du public et du rythme de chacun, mais, en plus, le formateur en alphabétisation visera l’émancipation des apprenants en les soutenant dans leurs projets sociaux, culturels, familiaux, professionnels… Des formations existent en promotion sociale ainsi que via des organismes comme Lire et Ecrire.

  • Certificat d’Aptitude Pédagogique (CAP)

Organisé dans l’enseignement de promotion sociale.

GALERIE VIDEOS
 
INTERVIEWS
  • Enseignante en langues, Judith Pierre « Il faut être sensibilisé à l'apprentissage des langues dès le plus jeune âge. Il faut leur donner le goût d'apprendre une langue. »Lire l'interview
  • Enseignante en langues, Murielle Ronveaux — « Etre professeur de langue c’est une façon d’ouvrir les élèves au monde qui les entoure, c’est permettre une ouverture d’esprit. »Lire l'interview
  • Enseignante en langues germaniques, Maryvonne Burnonville — « Les langues ne s'apprennent pas (uniquement) à travers les livres. Il vaut mieux utiliser du matériel collant à la réalité, que ce soit via la presse ou les nouveaux médias, et traiter de sujets qui intéressent les jeunes. »Lire l'interview